Action collective contre les commissions scolaires du Québec / Frais assumés par les parents pour l'achat de manuels scolaires, matériel didactique et services éducatifs
 
Parents
Mon enfant est victime de cyberintimidation 
Avec l’augmentation de l’usage du téléphone cellulaire et de la facilité d’accès à Internet, bien souvent, l’agression aura lieu dans l’espace virtuel. Vous pouvez quand même agir et aider à enrayer la situation.
  • Encouragez votre enfant à rester en contact avec ses amis en dehors de l’espace virtuel.
  • Surveillez du mieux que vous le pouvez ses actions sur Internet.
  • Vérifiez s’il a peur d’aller sur Internet ou s’il cesse brusquement d’y aller.
  • Conseillez-lui d’éviter les endroits propices aux agressions tels que les sites de clavardage (« chat »), les jeux en ligne, etc.

Si vous constatez que votre enfant est victime de cyberintimidation, dites-lui :

  • D’arrêter immédiatement ses réponses aux messages d’agression. La personne qui l’agresse n’attend que ça.
  • D’éviter d’envoyer un message d’insultes ou de menaces, car il pourrait se retourner contre lui et lui apporter plus d’ennuis.
  • De bloquer les adresses ou les personnes qui l’agressent. Qu’il s’agisse des réseaux sociaux, de son adresse courriel ou de son téléphone, il est possible de bloquer des personnes, des adresses ou des numéros.
  • De parler de la situation avec un adulte en qui il a confiance à l’école (ex. : enseignant, psychologue, entraîneur, concierge, surveillant).
  • De retracer les adresses d’où proviennent les messages d’agression.
  • De sauvegarder tous les messages d’agression qu’il reçoit, que ce soit par courriel, texto, messagerie instantanée.
 
Menu
Politique relative à l'utilisation des technologies de l'information(C) Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, 2017. Tous droits réservés