Sondage aux parents des élèves fréquentant les écoles de la CSRDN
 
Salle de presse
Une dernière rentrée scolaire pour le président de la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord? 

À l’aube du dépôt d’un projet de loi qui amènera des changements sans précédent dans le réseau de l’éducation au Québec, la rentrée scolaire 2015-2016 se fait sous le signe de l’inquiétude à la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord (CSRDN).

Inquiétude vis-à-vis le fardeau de compressions budgétaires et devant la menace d’une réforme qui plane sur l’avenir de l’école publique, et ce, alors que le réseau de l’éducation est en pleine période de négociations pour le renouvellement des conventions collectives de ses employés : enseignants, professionnels et personnel de soutien, tous entièrement dédiés à la réussite des élèves.

« Pour nous, il est clair que si le gouvernement va de l’avant avec sa réforme, l’école publique ne sera plus jamais la même. Ce sont malheureusement les parents et les élèves qui en subiront les conséquences », affirme le président de la CSRDN, M. Jean-Pierre Joubert. « Ce projet de loi modifiera considérablement la gouvernance des commissions scolaires avec la disparition des élus scolaires qui seront remplacés par un conseil d’administration dans une formule hybride de collège électoral et de nominations. Cela représente une perte de pouvoir inestimable pour les parents, les élèves et la population de notre territoire puisque le conseil des commissaires représente le seul palier démocratique entièrement dédié à l’éducation publique et à la réussite des élèves », enchaîne-t-il.

« La disparition des élus scolaires privera les parents d’un forum de proximité important qui leur permet de se faire entendre lorsqu’ils en ont besoin. De son côté, la communauté n’aura plus accès à cette tribune d’écoute et d’échanges pour présenter des projets stimulants et indispensables au développement régional, en partenariat avec l’école. Qui s’adressera aux élus municipaux et provinciaux pour faire connaître les besoins du milieu en matière d’éducation? Est-ce qu’un conseil d’administration osera questionner ou s’opposer à une décision gouvernementale qui aurait un impact sur les services aux élèves ou sur leur réussite? »

« Quant aux fusions et aux regroupements de services envisagés par le gouvernement pour, entre autres, faire des économies… Faut-il rappeler que les commissions scolaires, dans leur structure actuelle, ont les frais administratifs les plus bas parmi les organisations publiques et parapubliques au Québec? À la CSRDN, ces frais ne représentent plus que 3,4 % du budget global de 278, 6 millions de dollars. Des résultats très éloquents », affirme M. Joubert.

« Enfin, il est illusoire de faire croire aux parents qu’une plus grande décentralisation des pouvoirs amènerait davantage de ressources dans les écoles. Au contraire! Le conseil des commissaires représente toute la population de notre territoire et nous avons la responsabilité de répartir de façon équitable les ressources sur l’ensemble de celui-ci. L’éducation appartient à la population et nous avons besoin de cette voix afin de pouvoir offrir à tous nos élèves, des services éducatifs de qualité et adaptés à notre réalité locale. La population peut d’ailleurs manifester son appui à la démocratie scolaire en signant la pétition de la Fédération des commissions scolaires du Québec dont le lien se trouve sur notre site Internet. Nous invitons à la mobilisation, car l’avenir de l’éducation est en jeu ».

« C’est notre engagement profond pour la réussite de nos élèves qui nous motive. Malgré les inquiétudes qui nous animent, nous entreprenons cette année scolaire avec optimisme. Nous espérons toujours que le gouvernement fera de l’éducation, une priorité nationale et nous sommes prêts à travailler avec lui pour trouver des solutions gagnantes pour tous », conclut M. Joubert.

Communiqué de presse

 
Tous les communiqués de presse
Politique relative à l'utilisation des technologies de l'information(C) Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, 2017. Tous droits réservés